PROJET D'ECOLE 2006 2009

Constats sur lesquels l’équipe pédagogique décide d’agir (ou qu’elle prend en compte pour agir) :

L’école Vitruve inscrit son action éducative dans la continuité du Groupement Expérimental des écoles du 20ème initié en 1962 par Robert GLOTON, Inspecteur de l’Education Nationale, pour combattre l’échec scolaire. Elle se reconnaît dans une filiation historique des mouvements pédagogiques liés à l’Ecole Nouvelle et plus particulièrement attachés aux principes d’éducation globale ou intégrale.

L'équipe éducative s’attache à reconnaître l'enfant dans sa globalité, tel qu'il est et tel qu'il peut devenir, comme point de départ d'une évolution qui se veut formatrice et émancipatrice. L'optimisme pédagogique, la réflexion et l’action collective, la volonté de chercher et d’inventer sont à la base de notre réflexion et de notre action.

L’école Vitruve s’attache donc à promouvoir, dans le cadre d’une organisation collégiale, une éducation globale visant à la promotion collective au service de la réussite pour tous, à l’émancipation et à l’acquisition d’un socle de savoirs indispensables pour chaque enfant.

Elle place son action dans un cadre de coopération mutuelle, d’éducation par la citoyenneté et par la responsabilité en s’appuyant sur des situations éducatives liées à la pédagogie du projet.

L'école est un lieu social partagé par les enseignants, les parents et les enfants. C'est une communauté éducative où chacun doit pouvoir être acteur. Travailler en réelle coopération avec les familles et mettre en œuvre des situations d’ouverture vers la communauté scolaire font parties des priorités éducatives de l’équipe.

L’école Vitruve inscrit son projet d’école dans le cadre des axes académiques en s’appuyant sur des constats liés au contexte social, géographique, scolaire de l’école.


1 Pas d’école maternelle, multiplicité des écoles maternelles de provenance (Pyrénées, Réunion, Fontarabie) : nécessité d’une liaison renforcée et d’actions concertées.
 
2 Décalage entre les évaluations CE2 et 6ème : nécessité d’une redéfinition d’une politique de cycle, notamment cycle III, cohérente (outils communs, harmonisation, amélioration des dispositifs de coopération mutuelle, renforcement de la liaison élémentaire collège).  
3 Dispersion des résultats en lecture en évaluation CE1 et CE2 définissant, malgré une cohérence globale, une relative hétérogénéité des niveaux : renforcement de la liaison RASED, poursuite des projets de travail en petits groupes visant à la réussite éducative (mission d’études classes vertes, projets spécifiques).  
4 Résultats dispersés sur certains items de l’évaluation CE2 (géométrie, mesures, repères espaces temps) : Mise en place de groupes d’aide de soutien et de remédiation, mise en place d’ateliers de tutorat et d’entraide mutuel.  
5 Demande d’information et de participation des parents à la vie de l’école : poursuite des actions d’ouverture vers la communauté scolaire ; mise en œuvre du règlement intérieur.  
6 Nécessité d’associer les enfants à la vie scolaire, de construire des références démocratiques, de développer les pratiques citoyennes : poursuite de la politique de départ généralisé en classes vertes, renforcement des structures de cogestion éducatives (conseil d’école) et de régulation de conflits.  
7 Nécessité d’une cohérence dans les pratiques TICE et les procédures d’utilisation adulte du matériel informatique, sous-utilisation horaire de la salle informatique : mise en place de procédures sur l’école, actions de formation continue.  
8 Nécessité d’une réflexion collective professionnelle alimentée par les expériences d’autres équipes en recherche dans le cadre de l’auto-formation de l’équipe : maintien et renforcement des liens avec les mouvements pédagogiques et les équipes en recherche (participation, rencontres).  

 

Priorités choisies en rapport direct avec les constats (chaque priorité renvoie à une fiche d’action) :

1.

Favoriser la continuité des parcours et la réussite pour tous

Renforcer la liaison maternelle élémentaire
Mise en place de réunions d’information destinées aux parents des écoles maternelles.
Mise en place d’une visite annuelle de l’école destinée aux GS sectorisés à l’école Vitruve.
Demande de l’équipe pour participer aux constructions d’outils d’évaluation GS (Maternelle Réunion).
Invitation aux maternelles pour assister aux évènements de l’école (spectacles).,

Renforcer la politique des cycles
Mise en place d’un livret de compétences sur la totalité du cycle III.
Elaboration des bilans trimestriels.
Elaboration d’outils communs (guide de correction de production d’écrits, guide de présentation commun du cahier de travail en projet).
Principe de non spécialisation (prise en charge par plusieurs enseignants d’un même groupe d’enfants, organisation d’ateliers de travail sur l’ensemble du cycle, prise en charge d’enfants de fin de cycle III en tutorat adulte).
Utilisation des temps de PVP (Mise en place de groupes de travaux, de projets, d’aide ou de soutien).
Mise en place d’un temps de réunion de cycle et d’équipe hebdomadaires.
Intégration des PVP dans le travail en cycle (participation aux projets, départ du PVP Sport en classe verte CP depuis 4 années, participation régulière des PVP aux réunions d’équipe).
Une valorisation de l’enseignement de la littérature (ateliers communs de lecture « littéraire », construction de cadres communs de pratiques ORL).
Mise en place d’une politique d’harmonisation et de programmation de l’Histoire (projets de travail, programmation de cycles de conférences thématiques).
Poursuite d’une politique de cycle et limitation du nombre de redoublements.

Pour une éducation visant à la promotion collective par la coopération mutuelle
Mise en place de conférences d’enfants sur des thématiques historiques et géographiques.
Mise en place d’ateliers d’apprentissage mutuel sur le cycle 3 en fonction de besoins spécifiques.
Poursuite des ateliers d’entraide mutuelles entre CP et CIT (cycle III) (tutorat d’entraide et d’accompagnement du début de l’année scolaire, aides à l’écriture, aides à la lecture).
Production et utilisation d’outils de travaux coopératifs (fiches ICEM) en lecture et en mathématiques dans le cadre d’ateliers mutuels d’apprentissages.

Renforcer la liaison élémentaire collège
Participation aux conseils de classe 6ème dans le cadre du suivi éducatif des enfants en collège.
Analyse en réunion d’équipe et de cycle des évaluations 6ème et mise en place d’éléments de remédiation sur les cycles.
Mise en place d’éléments de suivi individualisé (B2i, bilan de compétences de fin de cycle 3, Bilan A1 LVE).

 
     

2.

Prendre en compte l’hétérogénéité des élèves

Renforcer les liens avec le RASED
Poursuite du travail de concertation avec l’équipe du RASED (réunion avec l’équipe 2 fois dans l’année, réunion de concertation par cycle trimestrielles, réunions de suivi avec la coordination).
Associer le RASED à la mise en place, au suivi des groupes d’aides à la réussite éducatives (groupes d’aide ou de projets, groupes de départ en classe verte pour de courts séjours).

Mettre en place des projets d’aide éducatifs
Organisation de groupes de travail autour de projets d’aide éducatifs spécifiques.
Mise en place de courts séjours de classes vertes dans le cadre d’aide à la réussite éducative.
Mise en place d’ateliers de soutien, d’entraide mutuelle à partir de l’analyse des évaluations nationales CE1 et CE2.

 
     

3.

Promouvoir une vie politique éducative de responsabilités et d’ouverture vers la communauté scolaire et le quartier

Pour une éducation par la responsabilité visant à l’autonomie
Mise en place des structures de cogestion de l’école avec les enfants (conseil d’école hebdomadaire, structures de médiation et de droit de recours pour la régulation des conflits, structures de responsabilités enfants, groupe d’enfants coordinateurs, conseil de coopérative, participation des enfants à l’organisation et la gestion des classes vertes).
Poursuite de la politique trentenaire de départ volontariste de tous les enfants de l’école tous les ans en classes vertes en association avec les parents et la Mairie de Paris.
Participation au Conseil Municipal des Enfants du 20ème (continuité des travaux de correspondance et d’échanges avec Dagana, projet d’écriture et de publication de livres « ICI et Là Bas »).

Une ouverture vers la communauté scolaire
Travailler avec les parents, les associer aux évènements qui rythment l’année, faciliter leur entrée dans l’école (Poursuite des ateliers parents instits enfants du samedi matin en CP CE1, organisation d’assemblées générales parents instits, poursuite des travaux des commissions du Centenaire de l’école, participation aux fêtes et évènements : Traviole, Braderie…).
Poursuite d’une politique d’informations et de relations institutionnelles parents école (réunions de rentrée, réunions trimestrielles de bilan, réunions de préparation et de bilan des départs en classes vertes, réunion individualisées parents instits et/ou parents coordination).
Poursuite des réunions mensuelles d’informations destinées aux futurs parents d’élèves.
Rédaction et diffusion de l’Info Vitruve destinés aux parents de l’école.
Rédaction et mise en place du règlement intérieur de l’école.

Une école ouverte vers le quartier
Participation de l’école au Conseil de Quartier Père Lachaise Réunion.
Participation de l’école à la commission Education Enfance Jeunesse du Conseil de Quartier.
Promouvoir l’école comme lieu d’accueil pédagogique et associatif en relation avec la Mairie de Paris dans le cadre de conventions annuelles ou ponctuelles (mouvements pédagogiques, association Benkadi des femmes africaines du 20ème, centre social du quartier Père Lachaise Réunion, séances plénières des Conseils de Quartier).
Présence au conseil d’administration de l’association des Petits Pierrots.
Projet de participation au jardin partagé de l’extension du jardin Casque d’Or.

Une école ouverte sur l’extérieur
Poursuite du projet d’échange et de correspondance avec Dagana (Sénégal).
Poursuite des liens, correspondances, rencontres avec les écoles et les habitants de Montsalvy dans le cadre des classes vertes.
Poursuite et renforcements des liens institutionnels et de partenariat (ICEM, Decroly, projet écollège de Toulouse, UNICEF, réseau des écoles associées de l’UNESCO, Mairie de Paris, Mairie du 20ème).

Promouvoir une éducation au développement durable
Mise en place d’un tri sélectif et recyclage du papier et du carton étendu sur toute l’école.
Projet d’observation de la consommation d’eau sur l’école et mise en place de moyens de limitation de la consommation.

 
     

4.

Favoriser l’apprentissage des langues vivantes

Promouvoir l’enseignement de l’allemand
Mise en place d’un atelier hebdomadaire d’enseignement de l’allemand (projet de convention d’utilisation des locaux par l’AJEFA) à destination des enfants de l’école.

Poursuivre l’enseignement de l’anglais au cycle III
Poursuite de la mise en place du niveau A1 référence cadre européen.
Harmonisation de la programmation des compétences linguistiques requises sur le cycle III.

 
     

5.

Développer les TICE

Assurer la validation des compétences
Poursuite de la mise en place de l’attestation du niveau du B2i en fin de cycle 3.
Harmonisation de la programmation des compétences informatiques requises sur le cycle III.

Assurer la formation de l’équipe
Mise en place d’une procédure d’utilisation du matériel de la salle informatique.
Demande d’un stage école utilisation des postes informatiques (traitement de l’image, internet).

 
     

 

Indicateurs pour faire évoluer la situation de l’école

 
1/ Favoriser la continuité des parcours et la réussite pour tous
 
 

Nombre de rencontres et travaux communs dans le cadre de la liaison pédagogique maternelle primaire.
Pourcentage d’élèves entrant en 6ème avec moins d’un an de retard.
Evolutions des résultats aux évaluations nationales CE2 et 6ème (score global et dispersion).
Nombre de rencontres et travaux communs dans le cadre de la liaison pédagogique primaire collège.

 
 
2/ Prendre en compte l’hétérogénéité des élèves
 
 

Fréquence et nature des groupes de travail d’aide et de besoin.
Fréquence et nature des rencontres de travail équipe RASED.

 
  3/ Promouvoir une vie politique éducative de responsabilités et d’ouverture vers la communauté scolaire et le quartier  
 

Fréquence et nature des départs en classes vertes.
Fréquence et nature des rencontres parents équipe école.
Fréquence et nature des « rencontres » école quartier.
Pourcentage d’enfants ayant assumé la fonction de délégué au Conseil d’école enfants.
Pourcentage d’enfants ayant assumé une responsabilité de cogestion au sein de l’école.

 
  4/ Favoriser l’apprentissage des langues vivantes  
  Pourcentage d’enfants ayant atteint le niveau A1 du cadre européen commun de référence.  
  5/ Développer les TICE  
  Pourcentage d’enfants ayant obtenu l’attestation du niveau 1 du B2I.