Une autre éducation est possible !

 Samedi 8 mars 2003
 Toute une journée pour débattre et ne pas s'ennuyer...
Programme de la journée
 

Vitruve : 40 ans déjà
SurVenir, surVenir ! parce que nous pensons, malgré ces temps devenus difficiles, que notre réalité vaut bien le détour. Cette expérience qui a de l'expérience, comme on dit, mérite qu'on revienne dessus. Mais surtout qu'on s'attarde un peu, avec d'autres, sur ce que peut être l'avenir des pédagogies différentes dans le cadre mûrement choisi d'un service public d'éducation.

Y réfléchir ensemble, débattre, trouver les confluences, installer un réseau, souple, ouvert, divers. Construire les perspectives.

Se retrouver aussi pour oeuvrer ensemble à la riposte contre ces détracteurs qui ne sont souvent que des maîtres de l'Imposture. Découvrir ce que cache cette soudaine volonté de "retour à l'autorité", de "siffler la fin de la récréation soixante-huitarde", "sauver les lettres, les maths, les blouses grises", ou "reconstruire l'école". Conservatrice, cette volonté ? Peut-être pas.
En vérité, ils veulent le retour d'une Ecole qui n'a jamais tout à fait cessé d'être.

Laisser croire que l'Education Nouvelle et les pédagogies différentes seraient responsables de l'échec en lecture, des râtés du Collège Unique, de la dégradation du Système éducatif, c'est, paradoxalement, nous faire beaucoup d'honneur. Si on peut dire...
Laisser entendre que toutes les écoles sont "ouvertes sur la vie", que les Cycles au Primaire sont appliqués partout, que les projets d'école sont réels, arrangent bien la démonstration et la dénonciation des coupables mais ne tient pas longtemps. Désolé nous ne représentons pas grand chose dans l'Education Nationale, hélàs, et notre manque d'influence, nos difficultés à faire école sont notoires. C'est aussi le reproche qu'on nous aura fait. A nous et à d'autres, durant toutes ces années. Marginales, disent-ils.
Il faut choisir : ou bien nous avons contaminé le Système ou bien nous n'y avons aucune influence.

Plus certainement, toutes ces attaques en somme résume bien l'expression d'une conscience de classe qui ne veut pas encore s'avouer comme telle. Les Héritiers sont à la manoeuvre. Les futurs mandarins des classes dominantes sont en pointillé. Une imposture peut en cacher une autre. Il faudra bien qu'on dise à qui on a affaire.
Et dire la vérité : l'Ecole n'a jamais vraiment réalisé les Réformes incrimées, le Collège n'a jamais vraiment été aussi unique qu'on le dit. De plus, qu'on se rassure, nous n'avons jamais été assez inconscients ou irresponsables pour oeuvrer à une instruction au rabais ou refuser la transmission des Savoirs pour les enfants qui nous étaient confiés. Ces attaques sont des impostures. Etayées dans les médias, ne rencontrent-elles pas, hélàs, une certaine écoute dans l'Administration de l'Education Nationale ? (Que signifie réellement la fin de ce Collège Unique qui n'a jamais vraiment commencé ?..).

Nous devons réagir et mettre des rencontres à l'ordre du jour. Nous devons parler et faire parler nos réalités. Le Savoir-faire c'est bien, le Faire Savoir, c'est encore mieux.

Fêter nos quarante années nous semble un bon prétexte pour se retrouver.
Et nous raconter nos meilleurs survenirs !

 Samedi 8 mars 2003
 A l'école Vitruve

 Survenir, Survenir !


Cessez de vous ennuyer comme des rats morts. Survenez !

Toute une journée de tables rondes, de débats, d'échanges autour des réalités et des projets éducatifs différents. Nombreux invités. Repas assurés avec participation aux frais
Le progrès humain se mesure aux concessions que la folie des sages fait à la sagesse des fous.

 Jean Jaurès


 Programme de la journée


Matin

9 heures : Accueil des participants dans l'amphithéâtre Robert-Gloton.
9h30 : Ouverture de la journée. Rappel du programme et présentation des thèmes de débat.
Table ronde n°1 : construction, appropriation, transmission des savoirs. Les contenus. Mutualisation et projet.
Deux ou trois participants feront de courtes interventions autour de ces thèmes. Débat avec la salle.
11h : deux ateliers permettront en nombre plus réduit de poursuivre le débat et de l'affiner.
Atelier 1 : la mutualisation, expériences, perspectives.
Atelier 2 : le projet, pédagogie de projet, apprentissages et construction de savoirs

12h30 Pause déjeuner. Le repas sous forme d'un buffet sera assuré par un groupe adulte-enfant de l'école. Avec une participation aux frais.


Après-midi

14h : Reprise des activités.
Table ronde n°2 : De la classe unique à l'école unique.Thème qui vise à poser la problématique du dépassement de la classe unique pour l'appliquer à l'école, au lieu éducatif en général.
Deux ou trois participants feront de courtes interventions autour de ces thèmes. Débat avec la salle.
15h30 : deux ateliers prévus
Atelier 3 : Le travail d'équipe et/ou l'équipe au travail
Atelier 4 : La cogestion. Les partenaires.

17h ou 17h30 : clôture des débats. Bilan. Perspectives.
18h : projection en avant-première du film de Richard Hamon "Vitruve, une école de la République "