Petit dŽjeuner-dŽbat Ç Une autre Žcole est possible È

samedi 24/01/09 : Ç LĠexpŽrience du  collectif comme outil de fabrication du savoir È

Rencontre ˆ Vitruve dĠenviron 80 personnes de Vitruve mais aussi des Žcoles Fontarabie, Dumas, Tourtille, MŽnilmontant, PyrŽnŽesÉ

 

Ces petits-dŽjeuners-dŽbats correspondent ˆ la volontŽ de rŽflŽchir ensemble ˆ une Žcole diffŽrente en faisant des propositions pour amener des changements o chacun est acteur : enfants-parents-enseignants.

 

Cette premire session portait sur la notion du collectif, ˆ entendre ici comme : gestion collŽgiale de lĠenseignement et de lĠŽcole entre les enseignants, discussions et projets impliquant ˆ la fois  parents et enseignants, projets collectifs des enfants dans le cadre de lĠenseignement, entraide, projets impliquant parents/enfants/enseignantsÉ LĠobjectif ultime Žtant de permettre aux enfants dĠtre acteurs de leurs apprentissages, de rencontrer des obstacles, de lĠimprŽvu  qui les amne ˆ se questionner et ˆ trouver des solutions, de sentir leurs parents impliquŽs, de se sentir respectŽs en tant quĠindividus, dĠtre heureux dĠaller ˆ lĠŽcole etÉ capables de coopŽrer.

 

Aprs un petit tour de table, tous se sont rŽpartis en 4 groupes de discussion invitŽs ˆ rŽflŽchir ˆ des questions du type Ç le collectif (parents, enfants enseignants) qu'est ce que a signifie dans une Žcole ? Comment on entre dans l'Žcole en tant que parents ? Comment on aide lĠŽcole ˆ sortir de ses murs ?... È.

 

Chaque groupe a ensuite restituŽ les principaux messages issus des discussions (en annexe).

Les discussions ont beaucoup plus portŽ sur la manire de faire na”tre le collectif que sur son utilitŽ pour la fabrication du savoir (comme si ce dernier point Žtait acquis pour tous). Des prŽjugŽs et des peurs doivent tre surmontŽs. Les enseignants la plupart du temps se mŽfient de ce qui est vŽcu comme un risque dĠintrusion de la part des parents, craignant de leur part un jugement, une critique. Ils redoutent aussi quĠune gestion collective entre enseignants ne leur donne un surplus de travail. De nombreux parents, par ailleurs, ne sĠintŽressent pas ˆ ce type dĠapproche. LĠŽcole reste gŽnŽralement assez hermŽtique aux parents. Il y a peu dĠexpŽriences de projets vŽritablement partagŽs au sein de lĠŽcole. Les enseignants ne sĠintŽressent pas aux ŽvŽnements organisŽs par les parents.

 

Etant admis que le prosŽlytisme ne marche pas et quĠil est impossible de transfŽrer un systme de fonctionnement collectif tout fait, mais quĠil faut au contraire lui permettre de na”tre, plusieurs idŽes ont ŽmergŽ pour essayer de favoriser une Žmulation collective parents/enseignants et rŽinvestir lĠŽcole en tant que lieu commun :

 

Pour sortir de lĠŽcole :

 

Prochain Ptit dŽj dŽbat Ç Une autre Žcole est possible È : le 7 mars, si possible dans une autre Žcole (Tourtille ? MŽnilmontant ?)

Une projection prochainement de Ç Vitruve Žcole de la RŽpublique È

Le 6 fŽvrier Ç Encha”nons-nous ˆ notre Žcole È